En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces petits fichiers texte permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaître lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de la CNIL J'accepte

Keiki

J'AI UN KEIKI, QU'EST CE QUE JE FAIS ?

Le keiki est simplement un ‘rejeton’ d’orchidée qui se développe sur une hampe ou une canne d'une orchidée.

Attention : à ne pas confondre avec les rejets qui, eux, poussent au pied de la plante mère. 

Alors, quand un bébé orchidée (keiki) se met à pousser sur la plante mère, il faut respecter la règle des 3. C'est à dire, attendre que celui-ci ait 3 feuilles et 3 racines d’au moins 3 cm avant de le décrocher pour ensuite le rempoter. Cette règle n'est qu'un minimum à respecter afin d'avoir une chance de conserver cette nouvelle orchidée mais plus on attend et mieux c'est.

Voici un exemple de keiki sur une phalaenopsis que l’on s’apprête à rempoter :

Pour éviter d'épuiser la plante mère en attendant que le keiki ait atteint une taille suffisante, on peut prendre quelques brins de sphaigne humide (attention humide, pas complètement détrempée) et entourer les petites racines du keiki avec.

Pour fixer la sphaigne, on peut prendre un bout de collant usagé, c'est discret, élastique et puis ça recycle les collants filés. L'humidité ainsi maintenue aura en plus l'effet d'aider le développement racinaire du keiki

Couper

Séparez les keikis en coupant la hampe 1 cm au dessus et 1 cm en dessous du keiki. Faites des coupes nettes, elles cicatriseront plus facilement. 

Appliquez, sur les parties coupées, un peu de cannelle en poudre. Attention, la cannelle est un puissant antiseptique et ne doit en aucun cas être déposée sur les racines, cela qui pourrait perturber leur croissance. Voilà, le keiki est prêt à être rempoté.






Rempoter

Remplir environ au 1/3 le pot de substrat, puis poser/disposer l'orchidée dans le pot.

La maintenir dans la position voulue d'une main (bien au centre pour les phalaenopsis, excentré pour toutes les orchidées à pseudo-bulbes, les pseudo-bulbes les plus anciens étant placés contre une paroi afin de laisser toute la place "devant" pour le développement des nouveaux) et compléter le remplissage du pot avec le substrat. La surface du substrat devra se situer au niveau du collet de la plante à la fin du rempotage.

Pensez à bien tasser au fur et à mesure !

Un petit test pour voir si votre orchidée est bien rempotée : vous devez pouvoir prendre la plante par les feuilles SANS qu'elle quitte son pot.

Petite astuce : bassiner les racines avant le rempotage, ça va les assouplir afin de limiter le risque de casse pendant le tassement du substrat.






Épilogue

Le rempotage de ce keiki a eu lieu à la mi-août 2016. Il nous semblait logique d'en donner quelques nouvelles.

En effet, il était grand temps qu'il prenne son indépendance puisqu'en novembre 2016, à peine 3 mois plus tard donc, il donne le jour à une première hampe florale et sans engrais de surcroît.

keiki orchidée   keiki orchidés

Articles liés :

2Commentaires

  • Avatar
    Pagez
    sept. 8, 2016

    Bonsoir, J'ai une orchidée avec 2 keikis (un sur chaque hampe) dont un avec une seul racine d'au moins 20 cms (l'autre n'a pas de racine mai tout aussi gros) les hampes sont en bonne santé, bien verte et je souhaiterai avoir un conseil pour savoir si je dois séparer celui qui à la racine de "sa mère" Je ne veux pas commettre d'erreur.. En vous remerciant de me guider

    • Avatar
      Anne
      oct. 31, 2016

      Bonjour Désolée pour le délai de réponse Avant de séparer les keikis il est vraiment souhaitable qu'il y ait au moins 3 racines bien formées. Sans celles-ci, la plante ne pourra pas se développer. Alors, patience ! Le keiki qui a servi sur ces images avait au moins 2 ans et pour les nouvelles, le rempotage a eu lieu fin août et une hampe est déjà en train de pointer le bout de son nez.. Courage...;-)

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom :
E-mail : (Non publié)
Commentaire :
Saisir le code captcha