Guide des tailles et qualité des plants
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces petits fichiers texte permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaître lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de la CNIL J'accepte

Guide des tailles et qualité des plants

Afin d’assurer une bonne reprise à une plante, il est important d’être en mesure d’en apprécier sa qualité et également de comprendre les différences de prix qui existent sur le marché.

Jeune plant

Pour juger de la qualité d’un plant, plusieurs aspects sont à prendre en compte.

La fraîcheur des racines

Les racines ne doivent pas être sèches. Dès réception elles doivent être protégées du soleil et du vent (mise en jauge pour les feuillus ou dans un local fermé non chauffé pour les résineux : voir notre conseil sur le stockage des plants). Lors de conditions très sèches au printemps et pour certaines essences plus sensibles il arrive que des plants, malgré les soins apportés lors de l’emballage, aient des racines sèches. Il faut alors humecter légèrement les racines avant leur stockage.

La qualité racinaire 

Un système racinaire doit être le plus développé possible avec des radicelles. Le cernage en pépinière (coupe des racines) permet d’augmenter le volume racinaire et ainsi améliorer la reprise.
Il convient également de tenir compte de la nature de l’espèce et de ses caractéristiques.

Certaines ont naturellement un chevelu racinaire développé : 

ACER platanoidesCORNUS avellanaCORYLUS sanguinea

 QUERCUS cerrisJUGLANS regia
d’autres ont un pivot et peu de chevelu 

PINUS sylvestris
Les racines des résineux sont généralement assez développées mais ne développent pas de radicelles (fines racines) comme les plants feuillus.

Les racines ne doivent pas présenter de blessures importantes et être bien réparties autour de l’axe de la plante.

La qualité de la tige 

Les plants forestiers de type ACER, ALNUS, BETULA, CASTANEA, FAGUS, JUGLANS, LIRIODENDRON, PRUNUS avium, SORBUS et les résineux en général doivent présenter une seule tige bien droite. Les plants forestiers tels que les QUERCUS peuvent présenter plusieurs « têtes » sans compromettre la forme future de l’arbre. Pour les essences arbustives, la présence de nombreuses branches peut présenter un avantage pour réaliser des haies. Les tiges ne doivent pas présenter de dessèchement (un épiderme ridé est le signe d’une déshydratation).

PRUNUS aviumQUERCUS petraea

PSEUDOTSUGA menziesii
- Le feuillage des résineux doit être bien vert et souple. Le feuillage de certains résineux en particulier les pins sylvestres ou douglas peut présenter un feuillage un peu plus pâle en fin d’hiver, celui des ifs ou des thuyas être rouges mais c’est une réaction normale qui n’est pas inquiétante si le feuillage est bien souple et doux au toucher.

Le plant en godet

- En plant forestier, les godets se déclinent en 2 volumes différents: le 200 cm3 et le 400 cm3. Afin de garantir une colonisation idéale dans la motte, les plants en godets doivent être vendus à l'issue de la première année de végétation; une durée plus longue est nuisible à la qualité du système racinaire et peut impacter la stabilité de l'arbre en vieillissant. Certains plants en 400 cc peuvent être proposés en plants de 2 ans. Dans ce cas, les semis de 1 an sont plantés dans la motte au printemps de la deuxième année de culture.

Pour un plant forestier, il est important que les racines soient visibles mais ne remplissent pas tout l'espace. Le système anti-chignon évite tout enroulement de la racine autour du pot.

- En plant d'ornement, les godets utilisés sont des godets horticoles. Afin d'éviter un chignonage trop important, plus fréquent dans ce type de contenant dépourvu de système anti-chignon, effectuez une légère incision sur les 4 côtés de la motte.

Tous les plants en motte doivent être bien humectés avant plantation.


Arbustes

Les arbustes doivent être branchus plutôt à leur base avec des rameaux équilibrés. Lorsque vous enlevez le pot, veillez à ce que les racines ne tournent pas autour de la motte, si c’est le cas (certains arbustes remplissent le pot de leurs racines dès la première année) effectuez des incisions sur les 4 côtés de la motte et démêlez les racines pour qu’elles ne tournent plus.

Lors de l'achat d'une plante, il faut être vigilant sur la taille du pot. À hauteur équivalente, un plant 40/60 (40 à 60 cm) sera beaucoup plus touffu s'il est proposé en conteneur de 3/4 litres qu'en conteneur 2 litres. Il en est de même pour des plants en C10L et C3/4L.

Photinia Conteneur 10 litres (C10L) et Conteneur 3 à 4 litres (C3/4L)Racines de forsythia d’un an dans un conteneur de 3 à 4 litres

Choisya ternataCotoneaster


Arbres 
fruitiers

Pour reconnaître un plant vigoureux d’arbre fruitier, il y a plusieurs aspects à surveiller :
- L’ensemble des branches doit présenter un aspect équilibré et harmonieux.
- La fraîcheur des rameaux.
- La qualité du système racinaire : des racines en bonne santé sont de couleur claire, voire presque blanche

La présence de mastic autour du point de greffe est normale. Il ne doit pas être enlevé pour ne pas gêner la cicatrisation.

Les cycles naturels des plantes qui proviennent de nos pépinières sont respectés. Une plante forcée s’épuisera plus rapidement.

  


Arbres d'ornement

De la même manière que pour les autres plantes, il faudra observer certains critères :

- Circonférence du tronc (mesurée à un mètre du sol) ou hauteur du baliveau.
- Absence de blessures et de lichen sur l’écorce
- Couronne régulière, ramifiée et équilibrée
- Pour les plantes en racines nues, le chevelu racinaire doit être bien garni. Un habillage (coupe des racines, cf https://bauchery.fr/le-blog/7_planter-un-arbre-en-racine-nues) des racines sera nécessaire avant la plantation. Pour les arbres en mottes veillez à ce que la motte n’ait pas souffert à la livraison et qu’elle soit toujours compacte.

Exemple :

 

Que signifient les termes baliveau et tige?

- Un baliveau est un arbre qui mesure, hors racines, 150 à 300 cm. Il est défini par sa hauteur: 1 Bal 200/250 est un arbre mesurant entre 2 m et 2.50 m.

- Une tige est un arbre qui mesure plus de 3 m. Il est défini par la circonférence de son tronc en cm à un mètre de hauteur:

Pour donner une indication, on peut définir le rapport circonférence/hauteur comme suit:

6/8 = environ 3 m - 8/10 = 3.50 m - 10/12 = 3.50/4 m 

Ce rapport est variable suivant les essences, un chêne, à circonférence égale, sera plus grand qu'un noyer.

Le développement des branches est en général plus important pour une tige que pour un baliveau.

ACER platanoidesPRUNUS aviumQuercus palustris

Laisser une réponse

Tous les champs sont obligatoires

nom :
E-mail : (Non publié)
Commentaire :
Saisir le code captcha