En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces petits fichiers texte permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaître lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de la CNIL J'accepte

Réussir vos plantations

Adapter ses méthodes de plantation face au changement climatique


Prendre en compte, dans vos plantations, la capacité des plantes à résister à la sècheresse

Le changement climatique entraîne souvent une augmentation des périodes de sécheresse, ce qui peut mettre vos plantations à rude épreuve. Il convient d’adapter vos choix en fonction de votre région, de l’exposition, de la qualité des sols et de vos possibilités d’arrosage. Lorsque les conditions paraissent défavorables sur l’un de ces points, choisissez des plantes qui sont connues pour leur tolérance à la sécheresse.


 Favoriser la diversité végétale

Une stratégie efficace pour faire face aux changements climatiques est de favoriser la diversité végétale dans votre jardin. En cultivant différentes espèces de plantes, vous augmentez les chances d'avoir une combinaison qui résiste aux variations climatiques. Optez pour un mélange de plantes à fleurs, d'arbustes, d’arbres adaptés à votre climat local. La diversité végétale renforce l'écosystème de votre jardin en attirant une plus grande variété d'insectes bénéfiques, d'oiseaux et de pollinisateurs. (cf. Haie des oiseaux)

Récupérer toute l’eau disponible 

Privilégiez les pratiques de conservation de l'eau, comme la collecte des eaux de pluie :  une surface de 25m² permet de collecter plus de 15 000 litres d’eau par an. En été la récupération de l’eau « non polluée » utilisée en cuisine, dans votre douche permet également d’obtenir quantité d’eau pour arroser vos plantations.

Utiliser des techniques de jardinage durable

Le jardinage durable est un moyen efficace de s'adapter au changement climatique.
Pour l'irrigation, le système au goutte-à-goutte permet de réduire la consommation d'eau.
Pensez également à améliorer la qualité du sol en utilisant du compost et des engrais organiques pour augmenter sa capacité de rétention d'eau et de nutriments.

Sur tous vos massifs entretenez un paillage : nombre de collectivités propose à moindre coût des déchets de bois en vrac. Vous pouvez également utiliser de la pouzzolane, ardoise…

Pour plus de commodité et moins de manutention, utilisez pour vos plantations en linéaire (haies) des rouleaux de paillage : fibre de jute ou autre paillage biodégradable.

Le paillage augmente considérablement les chances de reprise et assure une bonne pousse de vos végétaux les premières années.

Arroser régulièrement les nouvelles plantations

Une plante nouvellement plantée n’a pas encore un système racinaire suffisamment développé pour pomper toute l’eau dont elle a besoin. Un arrosage régulier est donc indispensable. La quantité d’eau nécessaire est variable en fonction du sol, de l’espèce et de la taille de la plante. Les besoins peuvent être d’un arrosage par semaine d’avril à octobre la première année lorsque qu’il ne pleut pas suffisamment.

Il convient d’apprécier au cas par cas : regarder le sol s’il est sec, observer la plante si elle souffre…

 

 

Posté le 02/10/2023 Planter 0 2538

Laisser un commentaireLaisser une réponse

Vous devez être connecté pour envoyer un commentaire..

Dernières visites

Pas de produit

Menu